Le pays de la diversité

Francfort-sur-le-Main, la ville de la Banque centrale européenne, est la seule ville allemande ayant tant de gratte-cielantes
Francfort-sur-le-Main, la ville de la Banque centrale européenne, est la seule ville allemande ayant tant de gratte-cielantes Dagmar Schwelle/laif
L’Allemagne est un pays très diversifié où il fait bon vivre. Des villes intéressantes et des paysages variés, tels que la mer du Nord ou les Alpes, fascinent de nombreux visiteurs.

Avec 357 000 kilomètres carrés, l’Allemagne est le quatrième plus grand pays de l’Union européenne (UE) derrière la France, l’Espagne et la Suède. On y trouve l’amour de la nature, l’engouement pour les villes, une alimentation saine, des restaurants gastronomiques, le sens de la tradition et l’ouverture au monde. De la mer du Nord et la Baltique au nord jusqu’aux Alpes dans le sud, la géographie de l’Allemagne est variée, avec la grande plaine du Nord, des montagnes moyennes, des terrasses en gradins de moyenne altitude au sud-ouest, les Préalpes du sud et les Alpes bavaroises. Du nord au sud, la plus longue distance est de 876 kilomètres, et de 640 kilomètres d’est en ouest.

Getty Images/EyesWideOpen

L’Allemagne est l’un des pays ayant le niveau de vie le plus élevé dans le monde. L’indice de développement humain 2014 des Nations Unies place l’Allemagne au sixième rang sur 187 pays. Avec 81,2 millions d’habitants, c’est le pays le plus peuplé de l’UE et l’un de ceux ayant la plus forte densité de population ; environ 77 % des habitants vivent dans des régions à forte et moyenne densité de population et quelque 30 % de la population vit dans des villes de plus de 100.000 habitants (il en existe 76 en Allemagne). À Munich, on compte 4.460 personnes au kilomètre carré et 3 780 à Berlin. Les experts voient dans la renaissance des villes un développement favorisant la croissance et l’innovation, pronostiquant pour 2030 une forte augmentation de la ­population des grandes villes – avec des conséquences importantes sur le marché du logement, la mobilité urbaine et l’infrastructure. C’est surtout la tranche d’âge entre 18 et 24 ans qui est prête à venir s’installer en ville. Avec l’urbanisation, l’Allemagne suit la tendance mondiale. Les villes sont également attray­antes pour les touristes ; Berlin les attire particulièrement et atteint sans cesse de nouveaux records du nombre de ses visiteurs. En comparaison européenne, cette métropole de 3,4 millions d’habitants se place à la troisième place par le nombre de nuitées, après Londres et Paris.

Le goût de la vie urbaine s’accompagne d’un ­besoin de régionalisme y faisant contrepoids – surtout pour ce qui est de l’alimentation. Le secteur de l’alimentation biologique a une place attitrée dans l’économie agricole allemande et réalise chaque année un chiffre d’affaires de 7,6 milliards d’euros avec des produits bio ; 23.500 fermes bio, soit 8 % des exploitations agricoles, cultivent 6,3 % des surfaces agricoles. Les produits bio sont soutenus par une certification, environ 70.400 produits portent le label bio allemand, et par une forte protection des consommateurs et par des obligations d’étiquetage. En 2014, 7,75 millions de personnes dans la population germanophone disaient être végétariennes et 90.000 se déclaraient végétaliennes. Toutefois, les plaisirs du palais ne sont pas en reste. En Allemagne, 282 restaurants ont une ou plusieurs étoiles au Guide Michelin 2015, leur nombre a augmenté de 25 % depuis 2010.

Related content