Les dèfis sportifs

Lors des Jeux paralympiques 2018 à Pyeonchang, la monoskieuse Anna Schaffelhuber remporta deux médailles d’or.
Lors des Jeux paralympiques 2018 à Pyeonchang, la monoskieuse Anna Schaffelhuber remporta deux médailles d’or. picture alliance/ALEXANDRA WEY/KEYSTONE
L’Allemagne connait le succès dans le sport de haut niveau mais le sport de masse joue aussi un rôle important. La Promotion internationale du sport mise sur la compréhension entre les peuples grâce au sport.

L‘Allemagne adore le sport, elle est une nation sportive performante. Dans l’éternelle course aux médailles des Jeux olympiques, l’Allemagne venait au troisième rang derrière les Etats-Unis et la Fédération russe avec 1.757 médailles en 2018. Quelque 28 millions de personnes sont membres de l’une des plus de 91.000 associations sportives en Allemagne. Outre leur mission sportive, ces clubs remplissent aussi des fonctions sociétales et participatives importantes. Ils transmettent des valeurs comme le fairplay, l’esprit d’équipe et la tolérance aux jeunes avec leur travail d’intégration. En raison de l’internationalisation croissante de la population, les prestations des clubs sportifs gagnent en importance pour intégrer les immigrés. Quelque 60.700 associations sportives ont des membres issus de l’immigration dans leurs équipes. On peut estimer à environ 1,7 million le nombre de personnes issues de l’immigration membres d’un club sportif. Mais ce groupe de personnes n’est pas encore suffisamment représenté dans les structures sportives.

picture alliance/SvenSimon

Le programme « L’intégration par le sport » de la Confédération allemande des sports olympiques (DOSB) considère l’immigration comme un enrichissement du paysage sportif allemand. Un grand thème du programme de travail concerne des groupes jusque-là sous-représentés dans le sport, par exemple celui des filles et des femmes. Avec la Fondation de la Bundesliga et la Fédération allemande de football (DFB), le gouvernement fédéral a lui aussi lancé une initiative pour l’intégration, soutenant des projets durables visant à l’intégration des réfugiés par le sport. Le projet « 1:0 für ein Willkommen », promu par l’équipe nationale de football, ainsi que sa réédition « 2:0 für ein Willkommen », en font partie, ayant soutenu financièrement quelque 3.400 clubs de foot s’engageant en faveur des réfugiés.

La DOSB est l’organisation-cadre du sport allemand et se conçoit comme le plus grand mouvement citoyen d’Allemagne. Elle soutient le sport de masse et le sport de haut niveau. Plus de 20.000 clubs sur les 91.000 qu’elle repré­sente furent fondés depuis la réunification allemande en 1990. La Fédération allemande de football, fondée en 1900, est l’une des 98 organisations membres de la DOSB. Avec 7 millions de membres dans 25.000 clubs de foot, la DFB connaît actuellement l’apogée de son existence et est la plus grande fédération sportive nationale dans le monde.

Outre la varappe sportive, le pentathlon moderne et la boxe, le triathlon est l’une des disciplines sportives connaissant le taux de croissance le plus rapide. Entre 2001 et 2015, le nombre de membres dans les clubs a plus que doublé. En 2017, près de 85.00 hommes et femmes pratiquaient le triathlon.

La Bundesliga, la première ligue de football, possède le plus grand rayonnement dans le sport allemand. Elle est considérée comme l’une des ligues les plus fortes à l’international. Les 306 matches des 18 équipes de la Bundesliga pendant la saison 2016 - 2017 ont attiré quelque 12,7 millions de spectateurs dans les stades, soit en moyenne 41.500 spectateurs par match. La mesure de toute chose dans le foot allemand est le FC Bayern de Munich. En avril 2018, le club remportait son 28e championnat d’Allemagne ; il a également remporté pour la 18e fois la Coupe d’Allemagne, ainsi que la Ligue des champions de l’UEFA en 2001 et en 2013. Avec plus de 290.000 adhérents, le FC Bayern est le club ayant le plus de membres au monde.

L’équipe nationale de football masculin, quatre fois championne du monde et trois fois championne d’Europe, est le plus beau fleuron du foot allemand. Ayant remporté la Coupe du monde de la FIFA au Brésil en 2014, l’Allemagne vient maintenant en tête du classement mondial de la FIFA. L’équipe de l’entraîneur Joachim Löw est flexible au niveau tactique et interprète le foot de manière très moderne. Nombre de joueurs issus de l’immigration, comme Jérôme Boateng ou Sami Khedira, jouent dans la sélection de l’équipe allemande.

Reconnaissance sportive et succès dans ­différentes disciplines

Outre le football, la gymnastique, le tennis, le tir, l’athlétisme, le handball et l’équitation sont également des disciplines appréciées. D’autres manifestations sportives connais-sent un beau succès. Le J. P. Morgan Corporate Challenge à Francfort-sur-le-Main par exemple : cette course des entreprises à des fins caritatives est la plus importante manifestation de ce genre dans le monde, attirant 63.000 participants venant de plus de 2.419 entreprises.

Le bilan sportif est positif sur de nombreux points. Une couronne de lauriers revient en la matière à la Promotion du sport : elle soutient quelque 4.000 athlètes dans presque toutes les disciplines olympiques, dans les disciplines non-olympiques traditionnelles, dans l’handisport et dans le sport des mal-entendants. Le soutien des sportifs handicapés fait partie de ses grandes priorités. Ici aussi, les sportives et les sportifs allemands réussissent avec brio lors des compétitions internationales, avec par exemple 1.871 médailles aux Jeux paralympiques de 2018.

La Promotion internationale du sport du ministère fédéral des Affaires étrangères fait partie intégrante de la Politique éducative et culturelle à l’étranger et a déjà réalisé plus de 1.400 projets à court et à long terme dans les disciplines sportives les plus diverses dans plus de 100 pays. Citons, à titre d’exemple, le projet à long terme de promotion du football féminin en Uruguay qui forme des femmes entraîneurs et permet aux filles et aux femmes d’être plus présentes dans le sport, notamment dans le foot.

Se faisant l’ambassadeur du fair-play, de la tolérance, de l’intégration, de la compétition amicale et de la performance, le sport allemand emprunte cette voie et bien d’autres encore pour ­prévenir les crises et favoriser 
la compréhension entre les peuples.

Related content