Démographie

Hans Wiedl/dpa
L’évolution démographique est caractérisée par trois tendances : un faible taux de natalité, l’augmentation de l’espérance de vie et le vieillissement de la population

L’évolution démographique est caractérisée par trois tendances : un faible taux de natalité, l’augmentation de l’espérance de vie et le vieillissement de la population. L’Allemagne ­a enregistré en 1964 le taux de natalité le plus élevé avec 1,36 million de nouveaux-nés. Depuis, le pays connaît un recul des naissances. En 2016, le nombre de naissances a néanmoins augmenté pour la cinquième année d’affilée, l’Allemagne se plaçant ainsi en milieu de peloton en Europe. Néanmoins, la génération des enfants est depuis 35 ans inférieure d‘environ un tiers à celle des parents ; aujourd’hui, le groupe des quinquagénaires est le double de celui des nouveaux-nés. Parallèlement, l’espérance de vie augmente. Elle est aujourd’hui en moyenne de 78 ans pour les hommes et de 83 ans pour les femmes.

L’évolution démographique, avec ses conséquences sur le développement économique et les systèmes sociaux, est atténuée par l’immigration. Près de 22 % des personnes vivant en Allemagne (soit 18,6 millions) sont issues de l’immigration. Parmi elles, plus de la moitié a un passeport allemand. Les personnes appartenant aux quatre minorités nationales sont considérées comme « établies » et font l’objet d’une protection et d’un soutien. Il s’agit de la minorité danoise (50.000 personnes) et des Frisons (60.000) dans le nord de l’Allemagne, des Sorbes/Lusaciens (60.000) le long de la frontière germano-polonaise ainsi que des Sintis et Roms allemands (70.000).

Related content