Une puissance civile influente

Europe
Europe EyesWideOpen/Getty Images
L’Allemagne est largement intégrée dans la coopération multilatérale et œuvre dans le monde entier à la paix, à la sécurité, à la démocratie et aux droits de l’homme.

L’Allemagne fait partie de réseaux denses et diversifiés en politique internationale. Elle entretient des relations diplomatiques avec près de 200 pays ; elle est membre des grandes organisations multilatérales ainsi que de groupes internationaux informels de coordination comme le Groupe des sept (G7) et le Groupe des vingt (G20). Quelque 11.230 personnes travaillent au ministère des Affaires étrangères dont le siège est à Berlin. L’Allemagne a au total 227 représentations à l’étranger.

dpa/Brakemeier

Le grand objectif de la politique étrangère ­allemande est le maintien de la paix et de la ­sécurité dans le monde. Une profonde intégration dans les structures de coopération multilatérale fait partie de ses coordonnées de base. Cela est synonyme d’un étroit partenariat avec la France au sein de l’Union européenne, d’un ancrage dans la communauté de valeurs de l’alliance transatlantique avec les Etats-Unis, de la défense du droit d’Israël à exister, d’une participation active au sein des Nations Unies et du Conseil de l’Europe ainsi que du renforcement de l’architecture de sécurité européenne dans le cadre de l’OSCE.

Avec ses partenaires, l’Allemagne œuvre dans le monde à la paix, à la sécurité, à la démocratie et aux droits de l’homme. Outre la prévention des crises, le désarmement et le contrôle des armements, la conception large de la sécurité qu’a l’Allemagne comprend des aspects sociaux, écologiques, économiques et durables. Avec une mondialisation offrant des perspectives à tous, une protection du climat et de l’environnement par-delà les frontières, un dialogue entre les cultures et un état d’esprit ouvert aux étrangers et aux immigrés.

Depuis la fin du conflit Est-Ouest, de nouveaux défis et de nouvelles perspectives sont apparus dans la politique étrangère allemande. Intégrée de manière multilatérale, l’Allemagne a une responsabilité accrue issue de la réunification du pays en 1990. L’Allemagne fait aujourd’hui maints efforts pour contribuer à la solution politique des conflits, au maintien des structures préservant la paix et à la prévention des crises au sein de missions de paix mandatées par l’ONU. Dans la crise actuelle du régime de sécurité européen, l’Allemagne assume en 2016 la présidence de l’OSCE, œuvrant à la confirmation des principes d’Helsinki ainsi qu’au renforcement de l’OSCE comme grande organisation de sécurité régionale en Europe.

Le débat public dans le cadre du processus de révision « Review 2014 – Aussenpolitik Weiter Denken » a montré que les coordonnées de base de la politique étrangère allemande ont fait leurs preuves. Il a également montré que, dans un monde changeant rapidement, la politique étrangère allemande est confrontée à trois grands défis que l’on peut résumer avec les termes « Crise – Ordre international – Europe ». Ce processus de révision a conduit le ministère fédéral des Affaires étrangères à réorganiser ses structures afin de mieux y répondre.

Related content