Le libre exercice de la religion

La Loi fondamentale garantit la liberté de religion en Allemagne où on l’on trouve 2.000 mosquées
La Loi fondamentale garantit la liberté de religion en Allemagne où on l’on trouve 2.000 mosquées Boris Roessler/dpa
La liberté de religion est garantie par la Loi fondamentale en Allemagne ; une pluralité croissante caractérise le paysage religieux.

La pluralité et la sécularisation croissantes caractérisent le paysage religieux en Allemagne. 55 % de la population se réclament de l’une des deux grandes confessions chrétiennes, organisées en 27 diocèses catholiques et la Conférence des évêques allemands ainsi qu’en Eglises protestantes de Land coiffées par l’Eglise protestante en Allemagne. Avec environ 24,6 millions de croyants dans 11.500 paroisses, l’Eglise 
catholique fait partie de l’Eglise universelle avec le pape comme chef de l’Eglise catholique romaine. L’Eglise protestante en Allemagne (EKD) est la réunion des 20 Eglises protestantes autonomes de Land de confession luthérienne, réformée et unie. Avec 23 millions de croyants, elles représentent la majorité des chrétiens protestants. Environ 36 % de la population se déclarent sans confession.

dpa/Armin Weigel

En raison du vieillissement de la population et à la suite du nombre élevé de renoncements à l’Eglise, le nombre de croyants recule dans les Eglises chrétiennes. Dans la seule année 2016, 162.000 personnes ont quitté l’Eglise catholique et 190.000 l’Eglise protestante. L’absence de confession religieuse est particulièrement notable dans l’est de l’Allemagne.

Avec les migrations, l’islam gagne en importance dans la vie religieuse. Le nombre de musulmans en Allemagne, originaires de 50 nations, est estimé à quelque 5 millions mais un recensement global n’a pas lieu. Des communautés musulmanes importantes se sont formées dans nombre de villes. La Conférence allemande de l’islam donne depuis 2006 un cadre officiel aux échanges entre l’Etat et les musulmans.

La vie juive en Allemagne, totalement anéantie après la Shoah, a connu une renaissance avec les immigrants venus de l’ex-URSS après la fin du conflit Est-Ouest. Aujourd’hui, quelque 200.000 Juifs vivent à nouveau en Allemagne. Environ 100.500 d’entre eux sont organisés dans 105 communautés juives présentant un large éventail religieux, représentées par le Conseil central des Juifs en Allemagne fondé en 1950.

L’Allemagne n’a pas de religion officielle. Les rapports entre l’Etat et la religion se fondent sur la liberté de religion garantie par la Loi fondamentale, sur la séparation de l’Etat et de l’Eglise comprise comme la neutralité de l‘Etat en matière de philosophie religieuse et sur le droit à l’auto-détermination des communautés religieuses. L’Etat et les communautés religieuses coopèrent sur une base partenariale. L’Etat contribue au financement des jardins d’enfants et des écoles gérés par les communautés religieuses. Les Eglises prélèvent un impôt du culte, perçu par l’Etat, pour financer leurs services sociaux. Les écoles enseignent la religion comme matière régulière (avec des restrictions à Berlin et à Brême). L’enseignement de l’islam se développe. Des enseignants sont actuellement formés pour que les jeunes musulmans puissent avoir des cours de religion.

Related content