Technologies vertes et 
nouvelle mobilité

picture alliance/dpa/Inga Wagner
L’Allemagne veut arrêter ses centrales nucléaires d’ici à 2022. Les énergies renouvelables les remplaceront.

Quand tu te ballades en Allemagne, tu as peut-être déjà vu des parcs éoliens. Dès aujourd’hui, plus d’un quart de la production d’électricité provient de sources d’énergie renouvelables. En ville, on trouve toujours plus de stations d’électricité. Les véhicules électriques doivent proliférer. Le gouvernement fédéral souhaite qu’un million de voitures électriques, sans essence ni diesel, roulent d’ici à 2020 en Allemagne. Cela aussi devrait permettre de réduire les émissions de dioxyde de carbone nuisant à l’environnement.

L’éolien et l’électro-mobilité sont des composantes de la transition énergétique. L’Allemagne a en effet un grand objectif, elle est le premier pays industrialisé à renoncer à l’énergie nucléaire. D’ici à 2022, toutes les centrales nucléaires seront arrêtées en Allemagne. Il faut pour cela que les énergies renouvelables s’étendent et que le rendement énergétique augmente encore. L’Allemagne s’y est mise : toujours plus d’énergie provient d’énergies renouvelables telles que l’éolien, la bio­masse, la photovoltaïque, l’hydraulique et les déchets ménagers. D’ici à 2025, entre 40 et 45 % de l’électricité devra provenir des énergies renouvelables. Avec ce concept durable, l’Allemagne apporte une contribution importante aux objectifs de protection du climat fixés par les Nations Unies.

Related content