Les perspectives de travail

La moitié des étudiants sont aujourd’hui des femmes ; elles sont néanmoins sous-représentées dans les postes de cadre
La moitié des étudiants sont aujourd’hui des femmes ; elles sont néanmoins sous-représentées dans les postes de cadre Thomas Koehler/Photothek via Getty Images
L’égalité des droits est ancrée dans la Loi fondamentale mais l’égalité des chances n’est pas encore parachevée.

Hommes et femmes sont égaux devant la loi en Allemagne. Mais il a fallu du temps pour que cela devienne réalité. Depuis les années 1960, plusieurs générations de femmes se sont battues pour leur indépendance et obtenir l’égalité des droits. Nombre d’obstacles ont disparu qui entravaient la vie des filles et des femmes. Un exemple : autant de filles que de garçons ont aujourd’hui le baccalauréat. Le tableau est similaire dans les universités : la moitié des étudiants en Allemagne sont des étudiantes.

Le rapport entre les sexes n’est pas aussi équilibré quand il y va du choix des études. Les jeunes gens s’intéressent généralement plus aux disciplines MINT (mathématiques, informatique, sciences de la ­nature et technique) que les jeunes femmes. Néanmoins, 29 % des étudiants dans les disciplines MINT sont aujourd’hui de sexe féminin. En faculté de médecine, 65 % des étudiants sont des femmes, et elles représentent 85 % des étudiants en fac de médecine vétérinaire. Un autre exemple : sur les 5.500 pilotes du Lufthansa Group, 300 sont des femmes.

Bien qu’un nombre croissant de femmes exercent des professions nécessitant un diplôme universitaire, les hommes ont de meilleures perspectives de carrière dans 
la vie professionnelle. Plus on monte dans la hiérarchie, et moins on y trouve de femmes. En juin 2015, il n’y avait que 21,4 % de femmes dans les conseils de surveillance des entreprises cotées en Bourse (ces conseils contrôlent le directoire des entreprises). Cela doit changer : à partir de 2016, 108 entreprises cotées en Bourse devront avoir au moins 30 % de femmes dans leur conseil de surveillance. Si les entreprises ne trouvent pas de femme, le poste reste vacant.

Outre ce quota de femmes, d’autres dispositions augmentent l’égalité des chances sur le marché de l’emploi. Un quota favorise par exemple l’intégration des personnes handicapées ; les employeurs ayant plus de 20 postes de travail doivent attribuer 5 % de leurs emplois à des personnes handicapées.

Related content