Ouvert à toutes les religions

Hambourg a choisi une voie particulière pour les cours de religion. Dans leur classe, les élèves aux confessions différentes suivent des « cours de religion pour tous »
Hambourg a choisi une voie particulière pour les cours de religion. Dans leur classe, les élèves aux confessions différentes suivent des « cours de religion pour tous » dpa/Frank Rumpenhorst
En Allemagne, des gens aux religions différentes vivent ensemble ; nombre d‘habitants n’ont aucune confession.

La liberté d’opinion et de reli­gion règne en Allemagne. C’est 
l’un des grands droits fondamentaux et droit de l’homme. Dans la Loi fondamentale, la liberté de religion est protégée par l’article 4 : « La liberté de croyance, de conscience, de confession et de conviction est inviolable, la liberté de culte est garantie. » Personne ne peut donc être discriminé en raison de ses 
convictions religieuses ; il n’y a pas d’Église officielle, la politique et la religion sont séparées. La religion est une affaire privée. En Allemagne, des gens appartenant à des communautés religieuses différentes vivent ensemble dans la tolérance. L’immigration rend l’éventail religieux encore plus diversifié. Environ 47 millions sont de confession chrétienne, dont 24 millions de catholiques et 23 millions de protestants. Un autre tiers de la population est sans confession, nombre de personnes ayant quitté l’Église. Cela est possible dès 18 ans révolus en Allemagne. Dans les nouveaux Länder, la majorité des habitants sont sans confession. Parmi les grandes communautés religieuses, on compte aussi entre 4 à 5 millions de musulmans, 200.000 juifs ainsi que des orthodoxes et les membres d’Églises libres. Ta religion n’a guère d’importance dans la vie publique. Les écoles publiques doivent proposer des cours de religion ; dans certains Länder, il y a aussi des cours de religion musulmane.

Related content