Le « greentech », un secteur d’avenir

L’électro-mobilité compte parmi les grands thèmes de l’industrie automobile allemande de demain
L’électro-mobilité compte parmi les grands thèmes de l’industrie automobile allemande de demain Uwe Anspach/dpa
Les technologies environnementales allemandes sont demandées à l’international ; ce secteur est un marché important en pleine expansion.

Le leadership de l’Allemagne dans les technologies de protection de l’environnement, des énergies renouvelables et de l’utilisation efficace des ressources a un impact positif sur l’économie et le marché de l’emploi.Le secteur environnemental apporte une contribution significative à la croissance durable et au développement de nouvelles technologies – dans le domaine énergétique comme dans les technologies de l’information et de la communication ainsi que dans la technologie des matériaux. Quelque deux millions de personnes travaillent dans les technologies environnementales, près d’un emploi sur cinq peut être qualifié de « vert ». L’Allemagne est l’un des dix pays leaders de l’emploi dans le secteur des énergies renouvelables. Celui-ci se compose surtout de petites et moyennes entreprises mais de grands groupes comme Siemens en sont aussi des acteurs importants. Sous le label « Greentech Made in Germany », les entreprises réussissent à l’exportation, leur part du marché mondial est de 15 %. L’Allemagne souhaite améliorer encore sa position et se positionner comme fournisseur de solutions intégrées avec son Initiative pour l’exportation de technologies environnementales.

L’électro-mobilité est un grand thème 
d’avenir dans le secteur environnemental

dpa/Ole Spata

La protection du climat et de l’environnement doit être boostée par l’électro-mobilité. L’avenir de l’électro-mobilité est aussi à l’ordre du jour en Chine, au Japon et en Amérique du Nord. Le gouvernement fédéral et le secteur automobile poursuivent un objectif ambitieux : faire de l’Allemagne le marché leader de l’électro-mobilité et exploiter les potentiels de ce marché dans le monde. Environ un million de voitures électriques doivent rouler sur les routes allemandes d’ici à 2020 et contribuer à la baisse des émissions de dioxyde de carbone dont un sixième est dû à la circulation routière. Les constructeurs automobiles allemands travaillent intensément sur différents concepts d’électro-mobilité et proposent quelque 29 modèles de voitures électriques (fin 2015), dont des véhicules comme la BMW i3. Le gouvernement fédéral a promis aux conducteurs la permission de rouler sur les voies des bus, des parkings réservés et des plaques minéralogiques spéciales pour favoriser la percée des voitures électriques. Parallèlement, il a sensiblement augmenté les fonds consacrés à la recherche, notamment sur les batteries des voitures électriques. « Batterie 2020 » est un projet-modèle qui doit donner naissance à de nouveaux matériaux révolutionnaires pour étudier et développer des systèmes performants de batteries.

Aujourd’hui, quelque 1000 cursus innovants dans le secteur des énergies renouvelables et du rendement énergétique existent dans les universités et les établissements supérieurs allemands et européens ; ils attirent nombre d’étudiants internationaux.

Related content