Skip to main content
Société

Un meilleur accès au marché de l’emploi

Le nombre de personnes en âge de travailler baisse en Allemagne. Le gouvernement fédéral soutient donc l’arrivée d’une main d’œuvre étrangère qualifiée.
Besserer Zugang zum Arbeitsmarkt
Flamingo Images/stock.adobe.com

Le personnel qualifié manque en Allemagne dans certains secteurs, notamment dans la médecine et les soins aux personnes, l’ingénierie et les métiers techniques. Selon une enquête de la Chambre allemande de l’industrie et du commerce (DIHK) réalisée en 2019, une entreprise sur deux en Allemagne estime que le manque de personnel qualifié est le plus grand risque pour le développement de leurs activités.

En raison de la mutation démographique, le pourvoi des postes vacants avec le seul personnel disponible en Allemagne ne suffit pas. Selon des calculs de l’Office fédéral des statistiques, le nombre de personnes en âge de travailler baissera de 4 à 6 millions d’ici à 2035.

La nouvelle loi sur l’immigration de main d’œuvre qualifiée

Face aux mutations démographiques, garantir l’existence d’une main d’œuvre qualifiée est l’une des tâches les plus pressantes du gouvernement fédéral.

Pour cela, la loi sur l’immigration de main d’œuvre étrangère qualifiée est entrée en vigueur au 1er mars 2020. Elle permet au personnel qualifié venant de pays non-membres de l’Union européenne d’accéder plus aisément au marché de l’emploi allemand. Cette mesure était devenue nécessaire car un nombre croissant d’entreprises ne pouvaient pourvoir des postes bien rémunérés offrant d’excellentes perspectives professionnelles, qu’elles recherchent des artisans ou des ingénieurs. Jusqu’alors, seule la main d’œuvre étrangère ayant une formation universitaire pouvait librement accéder au marché de l’emploi allemand. Cela est maintenant possible pour le personnel ayant une qualification professionnelle acquise à l’étranger, la condition étant que leur qualification soit reconnue par les organismes compétents.

Lorsque le personnel étranger peut assurer ses frais de subsistance et que ses connaissances en allemand sont suffisantes pour le poste recherché, il peut entrer sur le territoire allemand pour chercher un emploi. Il obtient un permis de séjour et peut travailler jusqu’à dix heures par semaine à titre d’essai.

Un régime similaire existe désormais pour les postulants et les postulantes à un poste de formation. Jusque-là, seuls les candidats aux études supérieures pouvaient entrer sur le territoire pour chercher une place d’études. Désormais, les jeunes intéressés par une formation professionnelle peuvent aussi le faire. Les conditions mises sont la connaissance de l’allemand, un diplôme d’une École allemande à l’étranger ou un diplôme scolaire donnant accès aux études supérieures, un âge maximum de 25 ans et assurer soi-même ses frais de subsistance.