Skip to main content
Gesellschaft

La protection des réfugiés en Allemagne et dans l’Union européenne

L’Allemagne s’engage depuis longtemps en faveur d’une solution européenne solidaire à la question migratoire
Schutz für Flüchtlinge in Deutschland und der EU
© Sean Gallup/Getty Images

La Loi fondamentale garantit un droit d’asile aux victimes de persécutions politiques. L’Allemagne réaffirme ainsi sa responsabilité humanitaire et historique. En 2015, lors de la « crise migratoire », 890.000 personnes ont cherché refuge en Allemagne. En 2016, quelque 746.000 personnes ont déposé une demande d’asile. Aujourd’hui, le nombre de réfugiés en Allemagne est en recul ; en 2019, près de 166.000 demandes d’asile y ont été déposées.

L’objectif : une répartition équitable

Le traitement des réfugiés et des demandeurs d’asile est depuis toujours un sujet européen. Il est réglé par la procédure de Dublin selon laquelle les personnes en quête de protection doivent demander l’asile dans le pays où ils sont entrés sur le territoire de l’Union européenne. Si les réfugiés poursuivent leur voyage vers un autre pays européen et y déposent une demande d’asile, ce pays peut les renvoyer vers le pays d’arrivée dans l’UE. Cette procédure faisant peser un lourd fardeau sur les pays méditerranéens que sont l’Italie, l’Espagne et la Grèce, l’Allemagne et ses partenaires recherchent depuis longtemps une réforme du droit d’asile européen. Cette réforme est à l’agenda de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne. L’objectif est de parvenir à une répartition plus équitable des réfugiés. La Commission européenne a fait une proposition en ce sens dès 2016 mais a échoué face à la résistance de certains pays qui refusent absolument d’accueillir des réfugiés.

L’Allemagne veut faire une nouvelle proposition en faveur d’une solution européenne solidaire de la question migratoire. Le gouvernement fédéral œuvre également à une amélioration de la protection des réfugiés et à leur soutien dans les pays d’accueil.