Skip to main content
Politique étrangère

Les instruments de la politique internationale des droits humains

L'Allemagne dispose d'instruments qui lui sont propres pour protéger et défendre les droits humains dans le monde et soutenir les institutions internationales.
Instrumente der internationalen Menschenrechtspolitik
© dpa

La déléguée à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire auprès du gouvernement fédéral, Bärbel Kofler, est rattachée au ministère fédéral des Affaires étrangères. Elle observe les développements internationaux, coordonne les activités en faveur des droits humains avec d’autres instances et assure une mission de conseil auprès du ministre des Affaires étrangères.

La politique allemande des droits humains est suivie et contrôlée au niveau parlementaire par la Commission des droits de l’homme et de l’aide humanitaire du Bundestag depuis 1998. Cette commission est composée de 17 députés issus de l'ensemble des partis politiques qui siègent au Bundestag. Il a à sa disposition des moyens tels que les consultations publiques, les „déclarations de la Commission“ ainsi que le programme „Les parlementaires protègent les parlementaires“, qui consiste à parrainer directement des démocrates persécutés dans le monde. La commission informe les députés avant leur départ à l'étranger sur la situation dans le pays où ils comptent se rendre et leur donne des informations sur les personnes qui ont besoin d'aide sur place.

L’Institut allemand des droits humains, établi à Berlin en 2000, est une instance financée par l’Etat mais indépendante. En tant qu'institution nationale des droits humains, cet institut doit contribuer à la protection et à la promotion des droits humains par l’Allemagne, dans le pays comme à l’étranger, conformément aux Principes de Paris des Nations unies.

L'Allemagne soutient les tribunaux internationaux

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) à Strasbourg, en France, est l'institution centrale du Conseil de l’Europe pour faire respecter les droits humains en Europe. Chaque citoyen des 47 pays membres de ce Conseil peut adresser directement à la CEDH un recours contre la violation de ses droits protégés par la Convention européenne des droits de l’Homme.

L’Allemagne invite expressément tous les pays membres du Conseil de l’Europe à reconnaître et appliquer les décisions de la CEDH. La Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, aux Pays-Bas, est compétente en matière de poursuites de crimes graves comme les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité ou les génocides. L’Allemagne se prononce en faveur d’une reconnaissance universelle de la CPI.