Skip to main content
État & politique

Des tâches communes

La République fédérale d’Allemagne est une démocratie vivante, basée sur des valeurs, avec un paysage politique diversifié.
Reichstagskuppel
© Nuwanda/iStockphoto

L’Allemagne est un pays basé sur des valeurs démocratiques, performant au niveau économique et ouvert sur le monde. Le paysage politique est diversifié. Après les élections Les élections Les partis se présentent aux élections au Bundestag tous les quatre ans. La participation électorale est traditionnellement élevée en Allemagne et se situe, après une participation record de plus de 90 % dans les années 1970, autour de 80 % depuis la réunification. Lors des élections au 19e… Pour en savoir plus › au 20e Bundestag en septembre  2021, le SPD, Alliance 90/Les Verts et le FDP ont pour la première fois formé une coalition gouvernementale.

La participation aux élections au Bundestag (en %)

Source: Office fédéral des statistiques

Structure de l’âge des électeurs

Source: Office fédéral des statistiques

Répartition des sièges au Bundestag

Sitzverteilung Bundestag

Le chancelier Olaf Scholz (SPD) est le chef du gouvernement depuis décembre 2021. Il a succédé à Angela Merkel (CDU) qui a gouverné l‘Allemagne pendant 16 ans. Elle a été la première femme à occuper ces fonctions en République fédérale d’Allemagne. Depuis la formation du nouveau gouvernement, Robert Habeck (Les Verts) est vice-chancelier et ministre de l’Economie et de la Protection du climat, Annalena Baerbock (Les Verts) est ministre des Affaires étrangères. Le président du FDP Christian Lindner dirige le ministère fédéral des Finances. Le gouvernement se compose de 15 ministres et du chef de la Chancellerie. Le contrat de coalition, intitulé « Oser le progrès. Une alliance pour la liberté, la justice et la durabilité » constitue la base du travail des partis au gouvernement.

Sept partis sont représentés au 20e Bundestag avec 736 députés : le SPD, la CDU, la CSU, l’Alliance 90/Les Verts, le FDP, l’AfD et Die Linke. Depuis les premières élections au Bundestag en 1949, la CDU et la CSU, son parti frère n’existant qu’en Bavière Bavière Ce pays de la bière qu’est la Bavière produit aussi un excellent vin (de Franconie). La fête de la bière, le château de Neuschwanstein et les Alpes y attirent plus de touristes que toute autre région allemande. Mais la Bavière a bien plus qu’une culture vivante. Son économie, plus forte que celle… Pour en savoir plus › , forment un seul groupe parlementaire. Sur les 736 députés, les partis de la coalition détiennent 416 sièges (SPD 206, Les Verts 118, FDP 92). L’opposition se compose de la CDU/CSU (197 sièges), de l‘AfD (80), de Die Linke (39) et de quatre députés sans étiquette.

Les projets du gouvernement fédéral

L’entrée en fonction du nouveau gouvernement fin 2021 est marquée par la lutte contre le coronavirus. « Vaincre la pandémie est la tâche prioritaire du moment, tâche à laquelle nous nous attelons de toute nos forces », peut-on lire dans le contrat de coalition des trois partis. Le gouvernement met l’accent sur la protection du climat. Dans le contrat définissant son travail gouvernemental pendant ces quatre ans de législature, il accorde « la plus haute priorité » à l’objectif de l’Accord de Paris sur le climat, consistant à limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C par rapport à l’ère préindustrielle.

Le gouvernement a formulé des objectifs clairs pour protéger le climat. D’ici à 2030, 80 % des besoins en électricité devront être couverts par les sources d’énergie renouvelables. La sortie du charbon est également avisée pour 2030. Le gouvernement veut promouvoir l’énergie solaire et éolienne pour remplacer les énergies fossiles. D’ici à la fin de la décennie, la coalition veut en outre parvenir au chiffre de 15 millions de voitures électriques en Allemagne. Le transport ferroviaire sera renforcé.

L’extension des infrastructures numériques est également au programme du gouvernement. « Nous voulons exploiter le potentiel du numérique pour les possibilités d’épanouissement des individus, pour la prospérité, la liberté, la participation sociale et la durabilité », écrivent le SPD, les Verts et le FDP dans leur contrat de coalition.

Le marché de l’emploi allemand reste attractif pour la main d’œuvre étrangère. La loi sur l’ immigration Immigration L’Allemagne fut dès le XIXe siècle la destination d’un grand nombre de migrants et est devenue depuis la seconde moitié du XXe siècle le pays ayant le plus grand nombre d’immigrés en Europe. En 1950, le pourcentage d’étrangers en République fédérale d’Allemagne se situait, avec 500 000 personnes, à… Pour en savoir plus › de main d’œuvre, entrée en vigueur en mars 2020, permet déjà une plus forte immigration de personnes qualifiées issues de pays non membres de l’Union européenne L’Union européenne En 1957, l’Allemagne faisait partie des six pays fondateurs de l’UE actuelle. Celle-ci se compose de 28 membres depuis 2013 et l’euro est la monnaie officielle de 19 pays. En raison de sa taille et de ses performances économiques, la contribution de l’Allemagne au budget européen se situe à quelque… Pour en savoir plus › . Comme au Canada ou en Australie, une « carte chance », avec un système de points, doit en outre faciliter l’entrée en Allemagne de personnes cherchant un emploi.

En responsabilité pour l’Europe et le monde

La politique étrangère allemande s’oriente sur des principes clairs depuis des décennies. Le gouvernement fédéral Gouvernement fédéral Le chancelier et les ministres fédéraux forment le gouvernement fédéral, le « cabinet ». Outre la compétence du chancelier en matière d’orientations politiques, on applique le principe du portefeuille selon lequel les ministres gèrent leur administration de manière autonome dans le cadre de ces… Pour en savoir plus › mise sur la coopération internationale, travaille étroitement avec les partenaires européens et s’engage en faveur de la démocratie, de la paix et des droits humains dans le monde. « Nous agissons avec une identité européenne, ancrée dans le projet historique de paix et de liberté de l’Union européenne L’Union européenne En 1957, l’Allemagne faisait partie des six pays fondateurs de l’UE actuelle. Celle-ci se compose de 28 membres depuis 2013 et l’euro est la monnaie officielle de 19 pays. En raison de sa taille et de ses performances économiques, la contribution de l’Allemagne au budget européen se situe à quelque… Pour en savoir plus › (UE) », déclarent les membres de la coalition gouvernementale. Ils soulignent aussi la responsabilité globale de l’Allemagne, en sa qualité de quatrième économie dans le monde, pour la coopération internationale « Nous acceptons cette responsabilité et, dans notre politique étrangère, de sécurité et de développement, nous approfondirons les partenariats, en fonderons de nouveaux et défendrons nos valeurs que sont la liberté, la démocratie et les droits humains. »