Skip to main content
Développement durable

Un tourisme durable

La pandémie du coronavirus a sensiblement freiné les voyages. Auparavant, le tourisme connaissait une croissance constante – les voyages écologiques aussi.
Saarschleife
© stock.adobe.com/Henry Czauderna

Les Allemands aiment voyager. Dans leur pays aussi. La pandémie du coronavirus a encore renforcé cette tendance : les Alpes, les côtes, les grands lacs, les parcs naturels et les plaines fluviales viennent depuis des années en tête des destinations vacances. Les Allemands ont une vraie passion pour la diversité des paysages, les visites touristiques, les opportunités de sport et de détente, une passion partagée depuis longtemps par les touristes étrangers. Avant la pandémie, l’Allemagne gagnait chaque année en popularité comme destination vacances.

En 2019, le nombre de nuitées est passé à 495,6 millions, 89,9 millions de ces nuitées étant dues à des visiteurs étrangers - un chiffre record. La tendance au tourisme en Allemagne a commencé dès la réunification allemande en 1990, et a connu depuis une hausse continue (de quelque 88 %) du nombre de nuitées des touristes étrangers. Plus de 75 % des visiteurs étrangers venaient d’Europe, notamment des Pays-Bas, de Suisse, de Grande-Bretagne et d’Italie ; 7,5 % des étrangers venaient des Etats-Unis. Parallèlement, le nombre de voyageurs venant d’Asie et d’Afrique a également augmenté. En ce moment, la pandémie du coronavirus stoppera pour le moins la hausse du nombre de vacanciers étrangers.

Un site performant de foires et de congrès

Cela vaut également pour le secteur des foires et salons : en 2019, l’Allemagne confortait pour la énième fois d’affilée sa position de numéro 1 des sites de conférences et de congrès en Europe. L’Allemagne vient au deuxième rang dans les comparaisons internationales des sites de congrès, derrière les Etats-Unis. Quelque 253.000 exposants étrangers sont venus à des salons en Allemagne. Cinq des dix plus grandes sociétés de foires dans le monde ont leur siège en Allemagne. La part de marché de l’Allemagne se situait dernièrement à près de 10 %.

Des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO très appréciés

Selon une enquête de la Centrale du tourisme en Allemagne (DZT) réalisée auprès des visiteurs internationaux, les classiques comme le château de Neuschwanstein et la cathédrale de Cologne font partie des sites les plus visités par les touristes. Les nombreux sites classés au patrimoine mondial par l’UNESCO, comme le château de Sanssouci à Potsdam ou Weimar, la ville du classicisme allemand, sont également appréciés.

Comme la culture, l’activité physique contribue à l’attrait qu’exerce l’Allemagne. Le réseau de chemins de randonnée balisés, de quelque 200.000 kilomètres, offre d’excellentes conditions de marche et des panoramas merveilleux, par exemple dans les parcs naturels ou au pied des Alpes. A cela viennent s’ajouter les 10.000 kilomètres bien entretenus des plus de 200 chemins de cyclotourisme comme le Chemin de cyclotourisme européen du Rideau de fer (1.131 kilomètres) ou le Chemin de cyclotourisme du Limes allemand sur 818 kilomètres. Si l’on veut dormir à un prix avantageux, on pourra passer la nuit dans l’une des 450 auberges de la jeunesse ou dans l’un des 3.000 campings.

Des vacances détente, des voyages écologiques

Le bien-être est un grand thème dans ce pays de vacances qu’est l’Allemagne. Des offres originales comme le sauna flottant des Emser Therme, mais aussi de nombreux paysages favorisant le bien-être dans des stations thermales et des sites de cure comme Bad Wörishofen ou Bad Oeynhausen, avec son architecture du début du XXe siècle, en font partie. Il existe en Allemagne plus de 200 stations thermales et sites de cure reconnus par la Fédération allemande des stations thermales. La qualité des soins médicaux et de la rééducation attire elle aussi nombre d’étrangers en Allemagne.

Outre à leur bien-être, les voyageurs veillent aussitoujours plus à l’environnement. La demande en écotourisme et en voyages écologiques augmente en Allemagne. Des fermes bios proposent des chambres chez l’habitant ; les 106 parcs naturels et les 16 réserves de biosphère favorisent le développement durable et la diversité des espèces. Pour que ­chacun puisse se déplacer dans ce pays de ­vacances qu’est l’Allemagne, nombre d’initiatives œuvrent à ce que les personnes ayant un handicap puissent voyager sans obstacles.

Des voyages virtuels à l’heure de la pandémie du coronavirus

Les cinq nouveaux Länder jouent un rôle éminent dans le tourisme. Après la réunification, le tourisme s’avéra être l’occasion de reprendre pied au niveau économique dans nombre de régions est-allemandes. Des paysages comme la Forêt de la Spree, des villes riches en culture comme Dresde ou Weimar et des stations balnéaires sur la Baltique comme Binz à Rügen attirent les touristes tant allemands qu’étrangers. Le nombre de nuitées dans les nouveaux Länder a plus que doublé depuis 1993.

La pandémie du coronavirus a fortement freiné les voyages en Allemagne, tout comme la mobilité à l’intérieur du pays. Les possibilités d’explorer le pays virtuellement sont donc toujours plus intéressantes. Nombre de villes proposent des visites virtuelles ou des vues à 360° de leurs attractions touristiques. Les musées, théâtres, et salles de concert ont également trouvé des manières novatrices de se présenter aux amateurs restés chez eux.