Skip to main content
Environnement & Climat

Une diversité essentielle

Nombre d’espèces rares d’animaux et de plantes jouissent d’une protection particulière dans 16 parcs nationaux et 18 réserves de biosphère entre la mer du Nord et les Alpes.
Lebenswichtige Vielfalt
© Eric/stock.adobe.com

L’Allemagne est un pays de grande diversité biologique. Quelque 48.000 espèces animales et 24.000 espèces de plantes, mousses, champignons et algues y vivent. La protection de leurs biotopes est un objectif national, il a été inscrit dans la Loi fondamentale La Loi fondamentale La Loi fondamentale soumet la législation au régime constitutionnel et la gestion de l’Etat au droit et à la loi. L’article 1 de la Loi fondamentale a une importance particulière. Il fait du respect de la dignité humaine la mission la plus noble du régime constitutionnel: « La dignité de l’homme… Pour en savoir plus › en 1994. Seize parcs nationaux et dix-huit réserves de biosphère de l’UNESCO, aux caractères très différents et répartis entre la mer du Nord et les Alpes, ainsi que des milliers de zones protégées existent en Allemagne.

L’Allemagne est un Etat Partie des plus importants traités internationaux sur la biodiversité et participe à quelque trente accords et programmes intergouvernementaux sur la protection de la nature La protection de la nature Quelque 48 000 espèces animales et environ 24 000 espèces de plantes, mousses, champignons et algues vivent sur le territoire allemand. La protection de la nature est un objectif national en Allemagne depuis qu’elle a été inscrite à l’article 20a de la Loi fondamentale en 1994. Des milliers de… Pour en savoir plus › . Avec la ratification de la Convention des Nations unies sur la biodiversité, les gouvernements de 196 pays se sont engagés à réduire le taux de diminution de la diversité biologique. Or un renversement de la tendance n’a pas encore été enregistré dans la disparition des espèces. En 2010, la conférence de Nagoya (Japon) des Etats Parties de la Convention a adopté un cadre de droit international sur l’accès aux ressources génétiques et sur le partage équitable des avantages tirés de leur utilisation. Le Protocole de Nagoya est entré en vigueur en 2014.

Préserver les habitats naturels

En Allemagne, 35 % des espèces animales endémiques et 26 % des espèces végétales sont menacées (en 2018). C’est pourquoi on veut accroître les efforts pour protéger la nature et les espèces sur terre et dans les eaux. L’objectif le plus urgent est de réduire la destruction des biotopes par la construction immobilière et de routes et par l’apport de polluants provenant entre autres de l’agriculture intensive et de l’excès d’engrais. L’occupation des sols par les constructions et les routes nouvelles doit baisser à moins de 30 hectares par jour d’ici à 2030.

On souhaite également laisser 2 % du territoire et 5 % des forêts à l’état sauvage. En 2015, nombre d’anciens terrains militaires, d’une superficie totale de 31.000 hectares, ont été rendus à la nature, dont des marais et des landes.

Protéger les écosystèmes marins

On accorde aussi une attention croissante à la protection des océans. Les mers sont riches d’une belle diversité biologique, elles fournissent des matières premières, de l’énergie et des aliments. Leurs écosystèmes sont largement pollués par le forage de pétrole, la navigation, la surpêche, le rejet de substances difficilement biodégradables (le plastique) et une acidification causée par le dioxyde de carbone. Dans le cadre de de la présidence allemande du sommet du G20 en 2017, les représentants des gouvernements et les experts convinrent d’un plan d’action commun pour stopper le rejet de déchets dans les océans.

Le gouvernement fédéral Gouvernement fédéral Le chancelier et les ministres fédéraux forment le gouvernement fédéral, le « cabinet ». Outre la compétence du chancelier en matière d’orientations politiques, on applique le principe du portefeuille selon lequel les ministres gèrent leur administration de manière autonome dans le cadre de ces… Pour en savoir plus › profite de sa présidence européenne en 2020 pour renforcer la protection de l’environnement en Europe. Plus de moyens seront consacrés à la protection de la nature La protection de la nature Quelque 48 000 espèces animales et environ 24 000 espèces de plantes, mousses, champignons et algues vivent sur le territoire allemand. La protection de la nature est un objectif national en Allemagne depuis qu’elle a été inscrite à l’article 20a de la Loi fondamentale en 1994. Des milliers de… Pour en savoir plus › et un fonds européen de protection de la nature sera créé. La disparition des insectes attire beaucoup l’attention. Le gouvernement fédéral veut améliorer la préservation des biotopes des insectes avec un programme d’action.

L’Allemagne soutient également la stratégie pour la biodiversité et la stratégie « de la ferme à l’assiette » présentées en mai 2020 par la Commission européenne Commission européenne La Commission européenne, qui siège à Bruxelles, est un organe supranational politiquement indépendant qui incarne et défend l’intérêt général de l’Union européenne. La Commission européenne a un droit de proposition (droit d’initiative) pour tous les actes législatifs communautaires ; en sa… Pour en savoir plus › . Faisant partie du Pacte vert, ces stratégies veulent promouvoir la diversité biologique et une production alimentaire durable dans l’Union européenne L’Union européenne En 1957, l’Allemagne faisait partie des six pays fondateurs de l’UE actuelle. Celle-ci se compose de 28 membres depuis 2013 et l’euro est la monnaie officielle de 19 pays. En raison de sa taille et de ses performances économiques, la contribution de l’Allemagne au budget européen se situe à quelque… Pour en savoir plus › .