Skip to main content
Culture et médias

Radio et télévision

En Allemagne, les plus grands médias sont basés sur le principe du double secteur public et privé.
Fernsehprogramme auf Bildschirmen
© Getty Images/iStockphoto

Façonnée sur le modèle britannique, la radio-télévision publique allemande (ARD, ZDF, Deutschlandradio) est constituée d'organismes et d’établissements de droit public financés par la redevance. Ils constituent le second pilier du paysage médiatique allemand. Celui-ci est basé sur le principe du double secteur public et privé, inchangé depuis sa création en 1949, année où la République fédérale allemande a été proclamée. Les établissements de radiodiffusion-télévision de droit public ont pour mission, au regard de la loi allemande, de toucher le plus possible de personnes avec de l'information, de l'éducation, du conseil et du divertissement.

Afin d'atteindre cet objectif en toute indépendance, la contribution à l'audiovisuel public, qui est versée par toutes les personnes qui ont accès à la radio ou à la télévision, permet de financer les chaînes de télévision ARD et ZDF et la station de radio Deutschlandradio. La contribution mensuelle à l'audiovisuel public s'élèvera à 18,3650 euros à partir de 2021.

En outre, un grand nombre de chaînes de radio et de télévision privées existent depuis les années 1980. Les émissions d’informations télévisées les plus importantes sont le « Tagesschau » et les « Tagesthemen » sur l’ARD, « heute » et « heute journal » sur la ZDF, ainsi que « RTL aktuell ».

Des informations indépendantes en 30 langues

La Deutsche Welle (DW) est la radio étrangère de l'Allemagne et membre de l'ARD (Arbeitsgemeinschaft der öffentlich-rechtlichen Rundfunkanstalten der Bundesrepublik Deutschland, Communauté de travail des établissements de radiodiffusion de droit public de la République fédérale d'Allemagne). La DW est diffusée en 30 langues, via sa chaîne de télévision (DW-TV), sa station de radio et son site internet. Elle aide également les médias à se développer à l'étranger par le biais de la DW Akademie. Le German News Service propose également des informations gratuites dans quatre langues pour les personnes intéressées et les médias.