Skip to main content
Un partenaire commercial global

L’industrie en Allemagne

Le secteur industriel, déjà très performant, est en route vers l’industrie 4.0.
Industrie 4.0 Roboter
© stock.adobe.com/Alexander Limbach

En Allemagne, l’industrie est spécialisée dans le développement et la fabrication de biens industriels complexes, notamment de biens d’investissement et de technologies de production innovantes. L’industrie a en Allemagne un poids sensiblement plus élevé que dans d’autres pays. Au total, 7,5 millions de personnes ­travaillent dans l’industrie de fabrication et de transformation.

La capacité d’innovation de l’industrie est le moteur de la puissance économique allemande. Ici, l’intensification des efforts de recherche et développement depuis 2007 porte ses fruits. Tant l’industrie que le secteur public y ont contribué, la stratégie high-tech du gouvernement fédéral donnant des impulsions déterminantes en la matière. Au total, 105 milliards d’euros ont été investis dans la recherche et le développement en Allemagne en 2018, soit 3,13 % du PIB, se situant ainsi bien au-dessus de la moyenne de l’OCDE de 2,4 %.

Championne d’Europe de l’invention

L’Allemagne est la championne d’Europe de l’invention. En 2019, les entreprises allemandes déposèrent quelques 27.000 demandes de brevet auprès de l’Office européen des brevets à Munich. La même année, 67.437 inventions ont été enregistrées par l’Office allemand des brevets et des marques. Le sous-traitant automobile Bosch fut le plus actif avec 4.202 dépôts de brevets, suivi par le groupe Schaeffler (2.385), travaillant également dans la sous-traitance. En 2019, 131.999 brevets allemands étaient en vigueur.

On ne saurait plus imaginer ce site industriel qu’est l’Allemagne sans le secteur tertiaire en pleine croissance. Plus de 80 % des entreprises travaillent dans ce secteur, réalisent près de 70 % du PIB et proposent les trois quarts des emplois. Sur les quelque 30 millions de salariés, 12 millions travaillent chez des prestataires de services publics et privés, près de 10 millions dans le commerce, l’hôtellerie, la restauration et les transports, et plus de 5 millions chez des prestataires de services aux entreprises. Mais il faut s’attendre à un recul du nombre de salariés dans le commerce, l’hôtellerie et la restauration en raison de la pandémie du coronavirus

La transformation numérique

L’économie est au seuil d’une quatrième révolution industrielle qui représente une véritable mutation systémique. Boostés par Internet, le monde réel et virtuel se rejoignent pour former l’« Internet des objets ». L’objectif du gouvernement fédéral est d’aider l’économie et la science à concevoir et réaliser l’industrie 4.0 afin que l’Allemagne devienne un fournisseur leader de ces technologies et se positionne comme futur site de production en la matière. Ce défi a encore grandi avec l’impact économique de la pandémie du coronavirus.