Skip to main content
Société

Gérer l’immigration

L’Allemagne est devenue un pays d’immigration apprécié. 21,2 millions de personnes issues de l’immigration y vivent.
Zuwanderung gestalten
© dpa

L’Allemagne est passée en haut du classement des destinations des migrants. L’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) constatait en 2019 que l’Allemagne était le pays d’immigration le plus apprécié derrière les Etats-Unis. Aucun autre des 35 pays de l’OCDE n’a connu une hausse aussi importante de l’immigration ces dernières années. En 2015, on connut, avec 2 millions de personnes, une immigration plus forte que jamais.

Nombre de ces migrants cherchaient un refuge : ce sont surtout les crises et les guerres, par exemple en Syrie et en Irak, qui ont contraint les habitants de ces pays à partir pour trouver refuge ailleurs. En 2015, l’Allemagne enregistrait encore 890.000 demandeurs d’asile, les chiffres diminuant depuis.

Hausse du nombre de naturalisations

Le gouvernement fédéral œuvre à la réduction des causes de ces départs et des migrations irrégulières ainsi qu’à une gestion active et à la régulation des flux migratoires. Le retour des personnes n’ayant pas de perspective de séjour en Allemagne et un soutien à leur réintégration dans les pays d’origine en font partie.

En 2019, quelque 11,2 millions de personnes ayant un passeport étranger vivaient en Allemagne. Et 21,2 millions d’habitants étaient issus de l’immigration. On compte parmi eux les migrants, les étrangers nés en Allemagne et les personnes ayant un parent étranger ou immigré. Ce groupe représente environ un quart de la population.

Environ 10,9 millions de personnes issues de l’immigration avaient un passeport allemand, dont 5,5 millions ayant la nationalité allemande depuis leur naissance. Un autre grand groupe est celui des « rapatriés allemands » en provenance des pays ayant succédé à l’URSS. Le reste des personnes issues de l’immigration sont naturalisées. En 2019, près de 128.900 personnes étrangères ont choisi de prendre la nationalité allemande. La forte hausse par rapport à 2018, de 15 %, s’explique surtout par la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. En 2019, 14.600 citoyens britanniques ont été naturalisés, soit plus que les deux années précédentes réunies.

L’immigration de main d’œuvre qualifiée en provenance de pays tiers

Les migrants apportent une contribution importante au développement sociétal et économique de l’Allemagne. Le besoin croissant en main d’œuvre qualifiée attire toujours plus d’étrangers bien formés dans le pays. Le gouvernement fédéral souhaite permettre une immigration plus importante afin de compenser le manque de main d’œuvre qualifiée induite par l’évolution démographique en Allemagne.

Outre une intensification de l’activation du potentiel des actifs dans le pays et des migrants venus des pays de l’Union européenne, le gouvernement fédéral voit dans l’immigration de professionnels originaires de pays tiers un moyen de compenser l’évolution démographique et de pérenniser la présence de main d’œuvre qualifiée.