Skip to main content
L’Europe

La présidence en trio du Conseil de l’Union européenne veut renforcer l’Europe

A partir de juillet 2020, l’Allemagne, le Portugal et la Slovénie assument chacun pour six mois la présidence du Conseil de l’Union européenne avec une « présidence en trio ».
Logo deutsche EU-Ratspräsidentschaft 2020

Le Conseil de l’Union européenne, également appelé Conseil des ministres, négocie la législation avec le Parlement européen et coordonne la politique des 27 pays. A partir du 1er juillet 2020, l’Allemagne assume la direction du Conseil de l’Union européenne jusqu’à fin 2020. Le 1er janvier 2021, le Portugal succèdera au gouvernement allemand et sera suivi par la Slovénie au 1er juillet 2021. Ensemble, les trois pays exercent une présidence en trio du  Conseil de l’Union européenne.

L’Allemagne assume cette présidence pour la 13e fois, l’ayant assumé la dernière fois au premier semestre 2007. La présidence en trio a été introduite officiellement en 2007/2008, le premier trio étant alors constitué, comme maintenant, par l’Allemagne, le Portugal et la Slovénie.

Des réunions sous la direction des ministres compétents

La présidence du Conseil de l’Union européenne le représente auprès de toutes les autres institutions européennes et, dans certains cas, au niveau international. Elle organise et dirige toutes les séances du Conseil, celles-ci pouvant être de plus de 1.500 en six mois. Le ou la ministre compétente dirige les séances et les formations du Conseil. Pendant la présidence allemande, cela sera par exemple Heiko Maas, le ministre fédéral des Affaires étrangères, pour les affaires extérieures.

Un objectif central : surmonter la crise du coronavirus

Pendant une présidence, il faut créer la cohésion et une présentation cohérente des pays membres au sein du Conseil de l’Union européenne afin d’obtenir les meilleurs résultats pour l’UE et ses citoyens. Le grand sujet de la présidence commune est le dépassement de la crise du coronavirus. Les thèmes suivants sont également au programme commun de l’Allemagne, du Portugal et de la Slovénie :

  • Le cadre financier 2021–2027 de l‘Union doit être adapté aux besoins créés par la pandémie du coronavirus.
  • Les pays s’engagent à préserver une Europe juste et sociale tout en promouvant les valeurs et les intérêts européens dans le monde.
  • La transition numérique de l’Europe sera boostée en protégeant l’être humain et en préservant ses droits.
  • En matière de migration, le trio a inscrit l’élaboration de solutions durables, résistant aux crises, dans son programme.
  • La poursuite du soutien à un marché unique équitable est mise au premier plan.
  • La compétitivité industrielle de l’Union doit être renforcée en tenant particulièrement compte des petites et moyennes entreprises. L’Union économique et monétaire doit poursuivre son approfondissement.
  • Le Pacte vert européen doit soutenir la création d’une Europe écologique, climatiquement neutre, avec des investissements dans toutes les régions.
  • En politique extérieure, les valeurs européennes seront promues à l’international ; le processus d’élargissement aux Balkans occidentaux et la coopération avec l’Afrique doivent être renforcés. Un autre grand sujet porte sur la politique de défense européenne.

Le programme officiel du trio.