Skip to main content
Culture et médias

Journaux et magazines

Les quotidiens allemands ont de plus en plus de lecteurs grâce à leurs éditions numériques, tandis que leur tirage ne cesse de baisser.
Zeitschriften
© contrastwerkstatt/stock.adobe.com

La polyphonie du paysage médiatique est aussi l’œuvre de quelque 330 quotidiens à diffusion majoritairement régionale, de 17 hebdomadaires et de 1.600 magazines grand public. L’Allemagne est le cinquième marché de la presse dans le monde derrière la Chine, l’Inde, le Japon et les Etats-Unis. 13,5 millions de quotidiens et 3,4 millions d’hebdomadaires et de journaux du dimanche sont vendus par jour de parution (2019).

Les grands journaux nationaux — « Süddeutsche Zeitung », « Frankfurter Allgemeine Zeitung », « Die Welt », « Die Zeit », « taz » et « Handelsblatt » — se distinguent par leurs recherches, leurs analyses, leurs articles de fond et leurs commentaires. L’hebdomadaire « Der Spiegel » et le journal à sensation « Bild » sont les médias les plus souvent cités.

Un paysage éditorial en mutation

Le secteur connaît un profond bouleversement structurel. Depuis quinze ans, les quotidiens voient  grandement diminuer leur tirage. Ils touchent de moins en moins les jeunes lecteurs et sont dans une situation économique difficile, avec des tirages et des recettes publicitaires qui ne cessent de baisser. Pour répondre à la culture du tout-gratuit sur le Web, la plupart des journaux ont mis en place une offre de contenu payante sur le web.

Le paysage de l’édition est en mouvement — près de 800.000 journaux sont vendus chaque jour sous forme numérique, le nombre de leurs abonnés augmente sans cesse. Il y a cependant encore 38 millions de personnes qui lisent chaque jour le journal en version papier en Allemagne. 14,6 millions d'internautes utilisent l'offre numérique des quotidiens.