Skip to main content
Culture & Médias

Une industrie créative performante

L’économie créative allemande est un secteur en expansion à fort potentiel. Elle offre une grande latitude et de belles possibilités de développement, notamment aux professionnels indépendants.
Innovative Kreativwirtschaft
© Rawpixel.com/stock.adobe.com

Les activités culturelles et créatives comptent parmi les secteurs économiques les plus innovants. En Allemagne, leur contribution à la création de valeur brute augmente en permanence. En 2018, leur pourcentage dans le produit intérieur brut était de 3 % et, ainsi, supérieur à celui de grands secteurs comme l’industrie chimique, la production d’énergie ou les services financiers. Le chiffre d’affaires du secteur créatif, dans lequel travaillent quelque 256.000 entreprises et 1,2 million de personnes, se situait à quelque 168 milliards d’euros en 2018.

Un fort pourcentage de professionnels indépendants

Le point commun à toutes les activités de l’économie créative et culturelle est l’acte créant des contenus, des œuvres, des produits et des services artistiques, littéraires, culturels, architecturaux ou créatifs. Structurellement parlant, ce secteur est surtout composé de plus de 250.000 professionnels indépendants ainsi que de petites ou de micro-entreprises. Avec 21,5 %, le taux de professionnels indépendants est exceptionnellement élevé. Ils travaillent majoritairement dans un but lucratif, et moins dans le secteur public (musées, théâtres, orchestres) ou de la société civile (associations de promotion des arts, fondations). Avec la promotion soutenue des jeunes pousses, nombre de créateurs d’entreprises se sont fait un nom dans le domaine du design, des logiciels et des jeux vidéo dans de nombreuses villes. Notamment l’industrie des jeux et des logiciels, qui associe différentes disciplines comme le film, la vidéo, la musique, les textes et l’animation, souligne le beau potentiel de ce secteur. La région Berlin-Brandebourg vient en tête de ce mouvement. Aucun autre site n’a une infrastructure aussi dense en matière de jeux vidéo, écoles supérieures comprises. Mais Francfort-­sur-le-Main, Hambourg, Leipzig, Cologne et Munich ont également des grappes créatives importantes.