Skip to main content
L’Europe

L’amitié franco-allemande, un moteur

L’Allemagne et la France sont liées par une histoire commune mouvementée. Devenues partenaires, elles ressentent une responsabilité particulière envers l’avenir de l’Europe.
Macron, Merkel
Emmanuel Macron, Angela Merkel © dpa

La France est le plus important partenaire de l’Allemagne en Europe. Parallèlement à l’intégration européenne, la France et l’Allemagne établirent après la Seconde Guerre mondiale un partenariat étroit, souvent considéré aujourd’hui comme un modèle de réconciliation entre les peuples. Les deux pays faisaient partie en 1957 des six membres fondateurs de la Communauté économique européenne, le noyau de l’actuelle UE. L’amitié franco-allemande, fondée avec le Traité de l’Élysée de 1963, s’incarne dans des relations étroites entre les sociétés civiles et nombre d’institutions franco-allemandes.

Le Traité d’Aix-La-Chapelle, signé en janvier 2019, s’appuie sur le Traité de l’Élysée, réorientant les relations franco-allemandes pour relever les défis de demain. Dans ce traité, la France et l’Allemagne sont convenues, entre autres, d’un intense travail commun pour développer l’Union européenne, avec les autres pays membres de l’UE, et d’une promotion accrue des thèmes communs aux Français et aux Allemands. Il existe pour cela depuis 2019 un comité franco-allemand de coopération transfrontalière ainsi que, depuis 2020, un Fonds citoyen franco-allemand.

Les partenaires souhaitent également étendre leur coopération en matière de politique étrangère, de défense, de sécurité et de développement ainsi que leur coopération dans le domaine de l’éducation et de la recherche – avec par exemple la reconnaissance mutuelle des diplômes. Des thèmes globaux comme la protection du climat et la santé occupent une place plus importante au sein de cette coopération.

La coopération des Parlements

Les Parlements des deux pays sont également associés au sein d’un étroit partenariat. L’Assemblée parlementaire franco-allemande se réunit deux fois par an depuis 2019. Elle se compose de 50 députés à l’Assemblée nationale et de 50 députés au Bundestag allemand. Elle a pour mission de veiller à l’application du traité d’Aix-La-Chapelle, de rapprocher le travail parlementaire français et allemand et d’éliminer les obstacles à un espace économique franco-allemand.

La France et l’Allemagne sont l’une pour l’autre le partenaire commercial le plus important en Europe. Le groupe spatial et aéronautique Airbus incarne bien la réussite de l’étroite coopération franco-allemande.

Les échanges culturels

L’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), notamment, favorise les échanges entre la société civile des deux pays. Il a été fondé à la suite du Traité de l’Elysée de 1963. Depuis, plus de neuf millions d’enfants et d’adolescents des deux pays ont participé aux programmes d’échanges et aux autres offres de l’OFAJ. Un réseau dense de jumelages entre les villes favorise également les rencontres entre les habitants des deux pays.

Les centres culturels français et allemands à l’étranger coopèrent également étroitement, allant jusqu’à l’intégration de certains centres sous un même toit. La chaîne de télévision franco-allemande arte est depuis 1991 un excellent exemple de la coopération des deux pays en matière de médias.