Skip to main content
Environnement & Climat

Donner des impulsions aux coopérations pour le climat

L’Allemagne joue un rôle actif dans la politique internationale pour le climat et s’engage en faveur de coopérations sur le climat dans le monde.
Impulsgeber für Klimakooperationen
© dpa

L’Allemagne joue un grand rôle pour que la protection du climat soit une priorité de l’agenda international. Le gouvernement fédéral Gouvernement fédéral Le chancelier et les ministres fédéraux forment le gouvernement fédéral, le « cabinet ». Outre la compétence du chancelier en matière d’orientations politiques, on applique le principe du portefeuille selon lequel les ministres gèrent leur administration de manière autonome dans le cadre de ces… Pour en savoir plus › donnait déjà des impulsions importantes lors du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992 et dans les négociations sur le Protocole de Kyoto en 1997. La véritable percée n’a eu lieu qu’avec l’Accord de Paris, en 2015, lorsque 195 pays convinrent pour la première fois d’un accord mondial contraignant sur le climat. Son objectif est d’arrêter la hausse mondiale des températures moyennes et de la limiter, si possible, à 1,5 °C. Pour atteindre cet objectif, les Etats se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre ou à maintenir des taux faibles. Pour cela, ils se fixent des objectifs nationaux qui seront régulièrement vérifiés. La Conférence mondiale sur le climat tenue à Bonn en 2017 portait sur le mode de vérification.

Le plan de protection du climat 2050, une stratégie à long terme

Le gouvernement fédéral Gouvernement fédéral Le chancelier et les ministres fédéraux forment le gouvernement fédéral, le « cabinet ». Outre la compétence du chancelier en matière d’orientations politiques, on applique le principe du portefeuille selon lequel les ministres gèrent leur administration de manière autonome dans le cadre de ces… Pour en savoir plus › allemand, en sa qualité de l’un des premiers Etats parties à l’Accord de Paris sur le climat, a adopté une stratégie à long terme dès 2016 : le plan de protection du climat 2050. Depuis, l’Allemagne a beaucoup progressé dans ce domaine. En 2018, 35 % de l’électricité provenait de sources d’énergie renouvelables comme le soleil et le vent. Avec le programme de protection du climat 2030 et cette pièce maîtresse qu’est la loi sur la protection du climat, révisée de 2021, le gouvernement fédéral veut en outre réduire les émissions de gaz à effet de serre Les émissions de gaz à effet de serre Environ les deux tiers de l’effet de serre induit par l’homme sont dus aux émissions de dioxyde de carbone (CO2). Ce gaz apparaît lors de la combustion des sources d’énergie fossiles que sont le pétrole, le gaz naturel et le charbon. Tous contiennent du carbone (C) qui, au contact de l’oxygène (O2)… Pour en savoir plus › de 65 % d’ici à 2030.

L’Union européenne L’Union européenne En 1957, l’Allemagne faisait partie des six pays fondateurs de l’UE actuelle. Celle-ci se compose de 28 membres depuis 2013 et l’euro est la monnaie officielle de 19 pays. En raison de sa taille et de ses performances économiques, la contribution de l’Allemagne au budget européen se situe à quelque… Pour en savoir plus › (UE) est à la tête des efforts internationaux en faveur d’un accord mondial sur la protection du climat. Elle vise une baisse d’au moins 55 % des émissions d’ici à 2030.Son instrument principal est le commerce européen des émissions qui régule les émissions de dioxyde de carbone de quelque 11.000 grandes entreprises industrielles et centrales thermiques. Ce commerce a été réformé en 2018 pour gagner en efficacité.

Le Pacte vert européen

L’Allemagne soutient également le Pacte vert de la Commission européenne qui prévoit que l’UE soit climatiquement neutre d’ici à 2050. Cet objectif doit être rendu contraignant par une loi européenne de protection du climat. Pour l’atteindre, les émissions de CO2 doivent être sensiblement réduites dans tous les domaines économiques pertinents. Le Pacte vert européen comprend une feuille de route avec des mesures pour promouvoir une utilisation raisonnée des ressources en passant à une économie plus propre et circulaire, pour rétablir la biodiversité et pour lutter contre la pollution.

L’Allemagne fait aussi activement avancer les coopérations avec d’autres pays et soutient par exemple les pays partenaires dans leurs efforts pour atteindre leurs objectifs dans le cadre du Partenariat NDC (Nationally Determined Contributions), fondé en 2016. Ces NDC sont au cœur de l’Accord de Paris sur le climat.

Le rôle de pionnier de l’Allemagne dans la recherche sur le climat est soutenu par les travaux d’universités et d’instituts comme l’Institut de recherche sur l’impact sur le climat de Potsdam et l’Institut pour le climat, l’environnement et l’énergie de Wuppertal.